Journée régionale Suisse Romande

27.02.2016 à Estavayer-le-Lac

Dans cette journée de rencontre à visage ouvertement chrétien, l’aspect « plaisir » était évident. La joie d’être en couple ou en famille, dans la détente, se lisait sur les visages. La dimension familiale est importante en agriculture, la complicité engendre la complémentarité et ne se limite pas au travail seulement. Partager l’effort, parfois l’épreuve, permet d’apprécier à sa juste valeur une journée vécue dans le ressourcement. Voir se dessiner un sourire sur un visage et se transformer en joie à la vue d’amis que l’on n’avait plus revu depuis longtemps, quel privilège !

De toute la Suisse romande, avec même des amis de France voisine et des alémaniques, les agriculteurs se sont rendus à la grande salle de la Prillaz, accueillante et pratique, pour vivre une journée d’encouragement et de partage. Le thème porteur se résumait en ces mots : « Paysan, tiens bon ! »

Recevoir une réponse au travers d’un témoignage et se dire que je ne suis pas seul à traverser une situation embrouillée, quel apaisement !

Et pouvoir ce jour manger un menu copieux et goûteux sans devoir le préparer, et tout nettoyer après … Surtout servi par des jeunes avenants, souriants, motivés dans le service pour faire plaisir et partager la joie de leur vivante jeunesse. Des cœurs en or ! Pour la grande majorité cette journée est marquante à plus d’un titre, parce qu’elle remet les éléments dans un équilibre juste et cohérent. Couple et famille, nature et travail, humanité et société, etc. - tout dans la souveraineté de Dieu.

Les journées régionales, ainsi que les conférences annuelles, sont le fruit des groupes de prière paysans. Essaimés sur la plus grande partie de notre pays, ces groupes représentent un énorme potentiel de vie, un bouillon de culture étonnant.

Le meilleur de chacun peut se manifester à l’image des pierres précieuses, ternes et terreuses au départ, et qui, après une taille experte, se révèlent de grand prix à cause de leur pureté.

Vous qui lisez ces lignes, savez-vous la pierre précieuse que vous représentez ?

Cette rencontre à Estavayer était la 3ème en Suisse Romande. La première avait eu lieu à Yverdon en 2012. Elles ont lieu, présentement tous les deux ans, en alternance avec Winterthur, au niveau suisse.

Le fil conducteur de cette journée était tenu par deux acteurs, un couple d’agriculteurs se posant maintes questions sur l’avenir de cette profession, si précarisée aux plans politique et économique. Les réponses, ou approches de réponses, étaient apportées par divers intervenants qui ont témoigné des exaucements de Dieu dans leur situation de vie, parfois dans leur désespoir…

Nous étions très loin de l’image d’un christianisme poussiéreux, ennuyeux, voire allergisant. De la vie de couple, des finances, des cultures et du bétail et même de la météo, presque tous les thèmes de la vie courante ont été abordés. Divers aspects de la vie campagnarde contraignants et injustes ont été dénoués. Symbolisées par des chaînes ou des jougs, ces dimensions ont été coupées et brisées, au moyen de la pince « monseigneur », s’il-vous-plaît !

L’occasion fut donnée à l’association Solidarité Paysans Romandie de se présenter. Bien qu’indépendante des groupes de prière des métiers de la terre, elle est portée dans leurs prières. Cette association est née pour venir en aide aux agriculteurs en détresse. Elle vit de la dépendance de Dieu, de l’engagement de son comité et du soutien de ses amis et sympathisants.

Portée dans les prières de ce torrent de vie, mais indépendante de tout ce mouvement, l’association Solidarité Paysans Romandie est née pour venir en aide aux agriculteurs en détresse. Elle vit dans la dépendance de Dieu, de l’engagement de son comité et du soutien de ses amis et sympathisants.

A la fin de la rencontre, chacun est reparti le cœur plus léger, assuré de l’existence de solutions aux difficultés du monde agricole, mais aussi de réponses pratiques aux questionnements personnels.

Et que « le Grand oublié » de nos institutions, voire de nous-mêmes, a encore quelque chose à nous dire …

Dans la joie de vous revoir tous bientôt

Claude Jaccoud