Conférence des Paysans 2015

La Conférence des Paysans 2015 qui a eu lieu du 20 au 22 février à Winterthur, a réuni environ 800 agriculteurs dans le but de créer des connexions, d'encourager, de prier et de partager. Cette rencontre a eu lieu pour la sixième fois sous cette forme. Elle est devenue pour les paysans, un lieu de soutien mutuel et d'encouragement de la part de Dieu au quotidien. Pour la première fois, toute la Conférence a été retransmise via Livestream.

En plus des paysans et paysannes de Suisse allemande et Suisse romande pleins d'attentes, Andreas Keller salua vendredi soir des hôtes venus d'Allemagne, de Grande-Bretagne, de Finlande et de Suède ayant fait le voyage spécialement pour ces jours de conférence. Cette rencontre offre aux familles d'agriculteurs et aux professions apparentées, un espace pour de nouvelles perspectives et pour l'identification de nouvelles opportunités. Andreas Keller a souligné l'importance des paysans, l'importance de leur précieux travail à une époque où leur propre situation est rendue plus difficile par la politique agraire et où la sécurité alimentaire devient de plus en plus menacée dans le monde. Si on porte un regard sur les réunions d'aujourd'hui, on constate que celles-ci sont souvent remplies de controverses, de luttes politiques, de différends au sujet des paiements et des obligations. La Conférence des Paysans aborde l'esprit du siècle avec des pensées opposées. Elle a pour but de réconcilier les paysans entre eux, de bénir le gouvernement, de favoriser la coopération et encourager l'ensemble des paysans.

À Dieu seul soit la Gloire!

Deux magnifiques cloches étaient accrochées bien en vue sur la scène. Sur ces cloches est écrit: "A Dieu seul la gloire" et "Le Seigneur pourvoira". Ces deux déclarations étaient au cœur de la Conférence. Les thèmes et questions abordés sont les suivants: 'Est-ce que les circonstances dirigent ma vie ou est-ce que je règne sur les circonstances', 'le partenariat et la force de l'unité, 'la réconciliation entre les différents métiers et régions des paysans ', et bien d'autres encore. Sonner ces deux cloches, c'était dire oui à Dieu et choisir d'avoir confiance en Lui et à Ses voies. Les agriculteurs sont venus à tour de rôle sur la scène pour faire résonner les deux cloches; ils ont ainsi démontré par un signe visible et audible leur prise de décision de se lever et de choisir une vie avec Dieu.

Être ferme dans ce que l'on croit!

Le Conseiller national Erich von Siebenthal a pris la parole le samedi matin. En tant que fils de paysans, de la région montagneuse de Gstaad, il sait ce que veulent dire les joies et les peines de la paysannerie. De manière impressionnante, il partagea dans l'atelier de l'après-midi, des éléments de sa vie et de sa carrière en tant que paysan de montagne et homme politique au Conseil national. 'Il m'importe grandement de vivre ma foi de manière authentique' a déclaré von Siebenthal 'Nous devons être fermes dans ce que nous croyons pour que l'environnement sache à quoi il en est'. D'autres ateliers tels que 'La jeune génération a une vision', 'La gestion de la ferme et de la vie de famille', 'Une force émane des générations', 'Grandir en autorité, 'Espoir pour les sans-patrie et les réfugiés' ont donné un nouvel élan pour l'avenir.

Parfaitement imparfait

Erich Reber et de nombreux autres invités encouragèrent les participants. Erich parla de la faiblesse et de ce qu'il en est lorsqu'on ne peut plus correspondre à la 'norme'. 'Nous sommes comme nous sommes et aimés de Dieu' a-t-il proclamé '. Alfred Stricker et son fils Samuel ont réjoui les cœurs avec un 'Zäuerli' (yodel d'Appenzell). Plusieurs paysans ayant subi des coups durs du destin ont témoigné de l'intervention de Dieu et comment, avec une nouvelle vision et un nouvel espoir, ils ont pu continuer leur chemin.